Jurassica Museum

Collections

JURASSICA est amené à gérer et conserver d’importantes collections, déjà composées aujourd’hui des collections historiques du Musée jurassien des sciences naturelles et des collections vivantes du Jardin botanique de Porrentruy. Dans un futur proche, JURASSICA va encore intégrer dans ses réserves les découvertes paléontologiques et archéologiques mises au jour dans le cadre des fouilles le long de la Transjurane (A16). Plusieurs centaines de milliers d’échantillons complèteront ainsi les collections historiques.

Collections historiques du Musée jurassien des sciences naturelles (130’000 spécimens au total)

Depuis Jules Thurmann (1804-1855), les collections jurassiennes n’ont cessé de s’enrichir de dons individuels mais surtout de donations de collections complètes, riches de centaines voire de milliers de spécimens amassés au cours de vies entières vouées à des passions. Parmi les donations importantes, on peut citer les Chiarini, Montavon, Kauffmann, et autre Juillerat. Aujourd’hui, ces collections représentent près de 130’000 spécimens inventoriés.

  • Collections paléontologiques et minéralogiques (50’000 spécimens)
  • Collections zoologiques (40’000 lépidoptères et autres invertébrés naturalisés, 1500 vertébrés naturalisés)
  • Collections botaniques (35’000 herbiers)
  • Collections mycologiques (2’500 champignons lyophilisés)

Collections de la Paléontologie A16 (45’000 spécimens au total)

Les fouilles menées dans le cadre des travaux autoroutiers de la Transjurane par la Paléontologie A16 (PAL A16) ont révélé un patrimoine géologique et paléontologique exceptionnel, concentré essentiellement sur les périodes du Jurassique supérieur, de l’Oligocène et du Quaternaire. Environ 45’000 fossiles ont été recensés. Sur le seul périmètre du plateau de Courtedoux – Chevenez, 13’500 traces de dinosaures, près de 90 carapaces de tortues, trois squelettes de crocodiles ainsi que plus de 2’500 restes de mammifères ont été découverts.

Collections de l’Archéologie A16 et de l’Archéologie cantonale (près d’un millions de vestiges au total)

L’Archéologie A16 a constituté un immense projet de recherche scientifique. Les innombrables sondages et les 44 sites fouillés le long de la Transjurane ont révélé près de 700’000 vestiges archéologiques (bijoux, artéfact lithiques, pots décorés, scories…) datés du Paléolithique (-110’00 à -10’000 ans) au Moyen Âge et même de l’Epoque moderne.

Newsletter
E-mail invalide!