Jurassica Museum

Molassitherium

Molassitherium

Un crâne « désiré ».

Même si de nombreux fossiles ont été découverts dans les sédiments oligocènes de la vallée de Delémont, leur extraction a été extrêmement compliquée à cause d’inondations répétées des sites de fouilles, de leur rareté, ainsi que de leur fragilité et mauvaise préservation. Sur le terrain, les paléontologues désespéraient et la découverte du crâne complet de rhinocéros en 2007 a été aussi inattendue que désirée. Pour cette raison, le fameux crâne de Delémont a été nommé « Désiré ». Depuis sa publication en 2013, il a été rebaptisé Molassitherium delemontense et l’espèce a été identifiée dans d’autres sites oligocènes d’Europe.


Baptiser de nouvelles espèces

Lorsque les scientifiques décrivent de nouvelles espèces, ils doivent leur attribuer un nom unique et représentatif. Selon le système de classification linnéenne, le nom des espèces doit être composé d’un nom de genre et d’un nom d’espèce en latin. Par exemple. Ronzotherium romani doit son nom à la commune française Ronzon, où les premiers fossiles de ronzothères ont été décrits, et à Frédérique Roman, en hommage à ce paléontologue du début du 20ème siècle, spécialiste des mammifères fossiles. Molassitherium delemontense, doit, quant à lui, son nom à la Molasse alsacienne, formation géologique dans laquelle l’espèce a été découverte, et à la Vallée de Delémont.


 

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.